Jeune dynamique : créez une association !

Lorsque vous êtes jeune et dynamique, vous avez l’esprit plein de projets et une vision bien particulière des choses. Étant donné qu’il est possible d’aller plus loin en groupe, vous pouvez créer une association autour de votre projet. Elle vous permettra de réunir des personnes qui partagent la même vision que vous. Compte tenu du caractère non lucratif de l’association, sa création doit être sous-tendue par une réelle passion et un dévouement total. Elle implique aussi un lot de démarches et offre certains avantages.

Les prérequis et la procédure pour créer une association

L’association est un groupement de personnes qui n’ont aucune intention de réaliser des bénéfices à travers leur activité commune. Elle n’en demeure pas moins liée à des règles spécifiques à respecter. Elles permettent de contrôler et de superviser la multiplication de ce type d’organisation.

Les prérequis à la création d’une association

Lorsque vous vous lancez dans ce projet, vous devez avant tout vous assurer de remplir toutes les conditions requises. Même si elles sont peu nombreuses, elles restent incontournables pour votre projet.

Trouvez des membres fondateurs

Le principe même de l’association est basé sur la notion de groupe. De fait, il est totalement impossible de créer une association lorsque vous êtes seul. Il faut au moins deux personnes afin de pouvoir aller au bout de la démarche. C’est la raison pour laquelle il est préférable, avant de vous lancer, de chercher une ou plusieurs personnes voulant en faire partie.

Pour y arriver, rien ne vaut une bonne communication. Cette dernière n’a pas forcément besoin d’être liée à un budget important. Vous avez des moyens simples, mais tout aussi efficaces de trouver des adhérents avec qui commencer votre aventure. Vous pouvez par exemple utiliser les réseaux sociaux qui s’avèrent imbattables pour diffuser un message à grande échelle. Si vous avez un site internet ou un blog qui est lié à votre projet, alors vous disposez déjà d’un outil important. N’hésitez pas à l’utiliser pour trouver des membres. Pensez également à demander simplement à vos amis. Il est possible que ceux qui sont les plus proches soient déjà séduits par votre idée à force de vous côtoyer.

Ayez plus de 16 ans

En dehors du fait d’être au moins deux, les membres fondateurs d’une association doivent avoir plus de 16 ans. Cela ne veut toutefois pas dire que l’opération est impensable dans le cas contraire. Elle exigera juste une procédure plus longue. Il faudra par exemple disposer d’une lettre signée par les parents.

Disposez de la capacité juridique

En tant que fondateur d’une association, il est nécessaire que vous soyez doté de la capacité juridique. En termes simples, cela veut dire qu’au moment de la création d’association vous devez avoir la possibilité d’exercer vos droits et obligations. À titre illustratif, ce n’est pas le cas d’une personne dont l’altération du jugement est avérée. Elle ne pourra donc pas créer une association.

Consentez à la création de l’association

Même si cette condition semble assez évidente, il n’est aucunement superflu de la mentionner. Il vous sera impossible de créer une association avec une personne qui n’est pas d’accord pour le faire. Pensez donc à bien avoir la confirmation de ceux qui vous accompagnent dans ce projet.

La procédure de création

Une fois que toutes les conditions sont remplies, alors vous pouvez entrer dans le vif du sujet. Il vous faudra suivre la procédure établie pour enfin créer votre association.

Choisissez le nom de l’association

Le premier élément qui permet d’identifier votre organisation et de la différencier des autres est son nom. Dans ce sens, sa détermination représente l’étape par laquelle vous devez passer avant toutes les autres. En théorie, vous avez la liberté de choisir n’importe quel nom pour votre association.

Toutefois, il est important que ce dernier ne soit pas déjà utilisé par un autre groupement. Aussi, vous devez faire en sorte d’éviter toute confusion. Les noms qui ont de nombreux points communs avec d’autres appellations déjà employées sont à prohiber. Pour vous faciliter la tâche, il est recommandé de faire, autant de fois que possible, une recherche de disponibilité en ligne. Elle vous permet de savoir si le nom que vous avez choisi convient ou non.

Trouvez le siège social

Après le nom, il est opportun de s’intéresser au siège social. Vous ne pouvez pas éviter sa recherche, car votre association a besoin d’une adresse juridiquement reconnue. De plus, il représente une information importante à plusieurs niveaux de la démarche. Le siège social peut être le domicile d’un des membres ou un local obtenu en location.

Rédigez les statuts de l’association

On peut affirmer que la rédaction des statuts d’une association fait partie des étapes les plus importantes du processus. Vous devez y accorder toute l’attention requise pour deux raisons. Les statuts donnent les détails sur le fonctionnement de l’organisation. Ils font également office de preuve de l’engagement des membres fondateurs.

Lorsqu’ils sont bien rédigés, il y a certains éléments qui y figurent. Dans cette catégorie, il y a entre autres :

  • le nom de l’association,
  • l’objet social de l’association (l’activité qui justifie sa création),
  • le siège social,
  • les règles d’organisation et de fonctionnement,
  • les conditions d’admission et de radiation des membres.

En complément des statuts, vous pouvez rédiger les règlements intérieurs en veillant à ce qu’ils soient en accord les uns avec les autres. Aucune contradiction n’est admise.

Déclarez votre association

Après avoir procédé à la rédaction des statuts, il vous suffit de déclarer votre association. Cette phase doit aussi succéder à la désignation de tous les responsables. Pour la réaliser, vous devez vous rendre auprès de la préfecture compétente. Elle correspond à celle de la ville du siège social de l’association. Il est aussi envisageable de le faire en ligne pour gagner du temps.

Quels sont les avantages de créer une association ?

Bien que la création d’une association n’ait, à priori, pas pour but de servir vos intérêts personnels, cette démarche a quand même ses avantages. Quel que soit le type d’association (déclarée, non déclarée ou d’intérêt public) que vous décidez de créer, vous en tirez des bénéfices intéressants.

Boostez votre carrière professionnelle

Elle vous ouvre énormément de portes pour votre carrière professionnelle. Cela est d’autant plus vrai si celle que vous envisagez est directement liée à votre association. Dans ce cas précis, la gestion de l’association vous aide à acquérir de l’expérience et une grande connaissance du secteur concerné. Ce sont autant de qualités que les entreprises priorisent dans leurs recherches des profils. La création d’une association favorise aussi le développement de « soft skills » utiles. Il est question en l’occurrence de la capacité à travailler en groupe et des aptitudes de leader.

Les avantages de la procédure de création

Les avantages offerts par l’association sont également liés à la procédure de sa création.

Simplicité et rapidité

La constitution d’une association est relativement simple et ne prend pas beaucoup de temps. Toutes les étapes peuvent être accomplies rapidement. La possibilité de déclaration en ligne en est la preuve. Pour l’exploiter, il vous suffit d’utiliser un téléservice. Grâce au même service, vous avez la possibilité de demander la publication dans un Journal officiel.

Absence de cotisations sociales

Un autre avantage du fonctionnement de l’association est que vous avez la liberté de faire appel à des bénévoles. Il ne vous faudra donc pas vous charger de payer des cotisations sociales. Le président de l’association, ainsi que les membres administratifs peuvent aussi être considérés comme bénévoles étant donné qu’ils ne perçoivent pas de salaire.

Par ailleurs, lorsque vous créez une association, vous évitez de faire face à l’obligation de faire le dépôt d’un capital social dans une structure bancaire. Ce type d’organisation dispose aussi, sous certaines conditions, d’une exonération de la TVA et des impôts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.