Patrimoine immobilier & financier

Les étapes pour viabiliser un terrain

Les étapes pour viabiliser un terrain

Viabiliser un terrain est un processus consistant à le raccorder aux divers réseaux, afin qu’il puisse abriter une habitation. Cette mesure est indispensable à la construction de tout bâtiment. Pour ce faire, vous devrez disposer de certaines pièces obligatoires, mais également vous assurer que le sol est propre à la construction. En outre, une voie d’accès devra être prévue dans le but de rendre les interventions sur ce terrain plus faciles. Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour entreprendre les démarches de viabilisation d’un terrain.

Quels sont les éléments indispensables pour viabiliser un terrain ?

Avant de commencer les démarches pour viabiliser un terrain, deux pièces importantes doivent être délivrées par votre mairie.

Le certificat d’urbanisme

Le certificat d’urbanisme est un document permettant à tout maître d’ouvrage de savoir quel est l’état de desserte d’un terrain. En d’autres termes, ce document vous renseigne sur les réseaux et les équipements publics situés à proximité du terrain à viabiliser.
Pour obtenir un certificat d’urbanisme, il faudra adresser une demande auprès de votre mairie. Une lettre décrivant le projet de construction en neuf devra accompagner cette demande. Une fois ce document obtenu, vous pourrez procéder à l’achat du terrain et passer à l’étape suivante.

Le permis de construire

L’acquisition d’un terrain est suivie de l’obtention d’un permis de construire. Le terrain se viabilise seulement après avoir rempli la procédure permettant de recevoir ce permis délivré par la mairie.

Quelles sont les différentes étapes pour viabiliser un terrain ?

Après vous être assuré que votre terrain est desservi par les réseaux de la ville, vous pourrez enfin le rendre viable. Différents travaux doivent être réalisés lors de la viabilisation d’un terrain.

Le raccordement au réseau d’eau potable

Pour raccorder un terrain au réseau d’eau potable, il est nécessaire de vous faire enregistrer à la mairie de votre région. Il suffit pour cela de remplir un formulaire prévu à cet effet.
Ensuite, vous devrez effectuer la demande de raccordement au réseau d’eau auprès de la compagnie responsable de la gestion des eaux dans votre région. Cette dernière vous fournira le devis financier et technique de l’opération de raccordement.
Enfin, les travaux pourront démarrer une fois que vous aurez procédé au paiement auprès de ladite société des eaux.

Le raccordement au réseau électrique

Pour que votre maison soit raccordée au réseau électrique de la ville, il faudra faire une demande auprès de l’entreprise en charge du réseau de distribution. Dans ce cas précis, il s’agit de l’ERDF.

Le raccordement au réseau d’assainissement

Pour que votre terrain soit constructible, il est indispensable de le raccorder au réseau d’évacuation des eaux usées. La marche à suivre est identique à la procédure pour le raccordement au réseau d’eau potable.
Par ailleurs, pour cette opération vous avez deux possibilités à savoir :

  • Raccorder le terrain au réseau assainissement général ;
  • Construire une fosse septique si le terrain ne peut être raccordé au réseau.

Le raccordement au réseau de gaz

En ce qui concerne le raccordement au réseau de gaz de la ville, la demande doit être faite auprès de la société GDF (Gaz de France). Une fois que votre demande a été acceptée, la compagnie vous envoie le devis financier et technique. Les opérations de raccordement pourront être entamées après le paiement.

Le raccordement au réseau téléphonique

Le raccordement de votre terrain au réseau de téléphonie peut être effectué de deux différentes manières :

  • Par raccordement en réseau ;
  • Par raccordement aérien.

Si un raccordement en réseau constitue le choix le plus commun, le raccordement aérien peut se révéler une alternative plus intéressante. N’hésitez pas à obtenir l’avis d’un professionnel avant de faire la demande de raccordement auprès de la compagnie de téléphone.

Comment évaluer le budget pour une viabilisation de terrain ?

Le prix des travaux de viabilisation d’un terrain dépend de plusieurs paramètres. Voici les principaux critères à étudier afin d’estimer le budget nécessaire pour cette opération.

La proximité avec les différents réseaux

Avant les travaux visant à rendre le terrain constructible, il faudra évaluer la proximité des réseaux d’eau, d’électricité, de gaz, d’assainissement et du réseau de téléphonie.

La superficie du terrain

La taille du terrain influe également sur le coût des travaux de viabilisation. Plus précisément, il faudra déterminer la distance entre le bâtiment et les limites de votre terrain.

La configuration du terrain et la nature du sol

Avant que la construction débute, une étude du sol sera nécessaire. De même, le bornage de la parcelle devra être effectué avant le démarrage du chantier. Pour cela, vous devrez faire appel à un géomètre qualifié.

L’existence de voies et canalisations antérieures

S’il n’existait pas au préalable une voie permettant aux engins d’accéder au terrain, il faudra impérativement en créer une. Celle-ci est d’ailleurs nécessaire pour faire acheminer les matériaux de construction.

Le lieu de résidence

En général, les taxes et les frais de raccordement diffèrent suivant la région où se situe le terrain. Il faudra vous renseigner au préalable pour savoir combien coûtera la viabilisation de votre parcelle.

Post Comment