Patrimoine immobilier & financier

L’immobilier commercial / L’immobilier d’entreprise : de quoi s’agit-il ?

L’immobilier commercial / L’immobilier d’entreprise : de quoi s’agit-il ?

Dans l’immobilier, il y a les propriétés résidentielles, qui sont utilisées pour le logement, et les propriétés commerciales, qui sont utilisées par les entreprises pour la vente, l’achat et la location.

L’immobilier commercial qu’on appelle aussi l’immobilier d’entreprise concerne les bâtiments destinés aux bureaux, aux commerces, aux établissements industriels, aux entrepôts, à la logistique et aux hôtels en font partie.

Définition de l’immobilier commercial / l’immobilier d’entreprise

Les bâtiments qui sont utilisés exclusivement ou principalement à des fins commerciales sont appelés propriétés commerciales. Une activité commerciale peut être exercée dans les locaux lorsqu’ils sont utilisés à cette fin. Les personnes qui louent de petits bureaux et celles qui exercent une activité indépendante entrent déjà dans cette catégorie. En outre, les organisations et autorités publiques qui utilisent des bâtiments et des locaux en font également partie. Pour en savoir plus vous pouvez consulter nos conseils et actualités du site CBRE Atruim.

Vous trouverez ci-dessous les principales « catégories » de l’immobilier commercial

Les biens d’immobiliers commerciaux

Ces biens sont utilisés pour vendre des marchandises. Vous pouvez trouver de tout, des petits magasins et supermarchés aux marchés spécialisés et centres commerciaux. La valeur d’un bien de cette catégorie est largement déterminée par son emplacement et sa gestion. Les prix de location des biens commerciaux sont souvent très élevés dans les grandes villes, ce qui affecte ensuite les prix de vente et d’achat.

Immobilier de bureaux

Il existe différentes tailles d’espaces de bureaux, allant d’un étage de 100 mètres carrés à un gratte-ciel de plusieurs dizaines d’étages. Outre l’équipement, l’emplacement a un impact important sur la valeur du bien ainsi que sur son prix de location. On observe une tendance à la hausse de l’immobilier de bureau, car de plus en plus d’entreprises et de travailleurs indépendants recherchent des espaces de bureau. Cette tendance a été mise à mal par la Covid avec notamment le développement du télétravail.

L’immobilier de logistique

Plusieurs propriétés commerciales sont utilisées pour stocker des marchandises, des équipements et des pièces de rechange. Par conséquent, ces propriétés se trouvent aussi généralement à proximité des centres de transport et des installations de production.

L’immobilier de production

Ces biens immobiliers sont principalement utilisés pour la fabrication. En plus des surfaces, il peut y avoir des pièces pour stocker des articles. La propriété est généralement occupée par plus d’une partie et dispose également d’un petit bureau.

Propriétés de loisirs

Un éventail particulièrement large d’installations est disponible ici, notamment des salles de fitness, des parcs d’attractions, des salles de sport et des lieux d’événements. Compte tenu de l’évolution rapide des comportements en matière de loisirs, la prudence s’impose.

En plus de l’investissement énorme, il y a aussi un risque substantiel associé à une nouvelle utilisation.

L’immobilier commercial est-il un bon investissement ?

En tant que placement de capitaux, l’immobilier est généralement très approprié. L’un des avantages de l’immobilier commercial est que les baux sont généralement plus longs que ceux de l’immobilier résidentiel. Ainsi, le rendement est plus sûr qu’avec un bail à rotation rapide dans un immeuble résidentiel. Les loyers mensuels des espaces d’habitation sont moins élevés que ceux des magasins ou des bureaux, ce qui permet aux investisseurs de percevoir des revenus plus importants.

Voir notre article sur : Comment investir dans l’immobilier ?

Il s’agit toujours d’une forme d’investissement risquée, car l’immobilier commercial comporte un risque relativement élevé de défaillance et de fluctuations de valeur. Avec un examen attentif, les investisseurs peuvent minimiser ces risques.

L’emplacement de la propriété est tout aussi important pour réduire le risque que sa superficie en pieds carrés. Les défauts de paiement de loyer peuvent également être influencés par la qualité du locataire : certains secteurs sont soumis à des fluctuations économiques, ce qui augmente le risque de défaut de paiement.

En outre, les investisseurs doivent vérifier si le locataire est une entreprise continue, ainsi que sa solvabilité. Les cabinets d’avocats, les cabinets médicaux et les hôpitaux sont particulièrement appréciés en tant qu’investissement. Les propriétés commerciales peuvent constituer des investissements lucratifs, si tous les paramètres sont pris en considération.

Pour en savoir plus sur les nouvelles pratique sur l’immobilier d’entreprise, voir cet article de chefdentreprise.com

Post Comment