Portage salarial : Quels avantages ? Quels inconvénients ?

Portage salarial : Quels avantages ? Quels inconvénients ?

Le portage salarial est un système de travail qui permet à un entrepreneur d’exercer librement ses activités tout en bénéficiant des avantages d’un salarié classique. Malgré ses nombreux avantages, il est aussi remarqué que ce statut de salarié indépendant possède quelques points faibles. Découvrez ici une liste des avantages et des inconvénients du portage salarial essentielle pour faire une bonne analyse du système.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est une forme de travail à la fois proche du salariat et de l’entrepreneuriat. C’est un système qui essaie d’offrir le meilleur des deux mondes à ses bénéficiaires. Devenu populaire au cours de ces dernières années, le portage salarial s’est surtout développé grâce aux modes d’emploi en freelance. C’est un ensemble de relations contractuelles organisées entre l’entreprise de portage, les clients et le salarié.

Les avantages du portage salarial

Pour bénéficier à la fois de l’autonomie complète de l’entrepreneuriat et de la sécurité financière offerte par les entreprises, plusieurs particuliers optent pour le portage salarial. Il s’agit essentiellement des particuliers indépendants à la recherche des multiples avantages offerts par ce système.

Le bénéfice d’une couverture sociale

Pour de nombreux professionnels, l’appréhension de l’avenir financier passe par la nécessité de se mettre à son propre compte sans avoir besoin d’un contrat de travail spécifique. Le portage salarial permet de bénéficier de ces nombreux avantages, mais aussi de profiter d’une couverture sociale assimilable à celle d’un salarié.
Avec ce statut, vous pourrez donc obtenir des cotisations de retraite, des congés payés et une assurance chômage. Il en est de même pour l’assurance responsabilité civile professionnelle et la prévoyance de la sécurité sociale pour la prévention des risques.

Un salarié au statut d’indépendant

Avec son système de portage salarial, le salarié bénéficie de plusieurs avantages tout en conservant son statut d’indépendant. Cette formule lui permet de vivre son ambition entrepreneuriale avec une liberté dans la fixation des horaires du travail et de leurs tranches.
En outre, le choix du lieu du travail est du ressort du salarié porté qui pourra exercer depuis un espace coworking ou son domicile, selon ses envies. Son statut lui offre une certaine indépendance dans la gestion des missions. Le salarié porté est un travailleur expérimenté qui fait valoir son expertise.

Une délégation de la gestion administrative

Un salarié porté est un travailleur qui bénéficie de l’aide de sa société de portage salarial dans sa gestion administrative. Ce salarié indépendant obtient un salaire mensuel et bénéficie de l’aide de la part de son employeur pour ses déclarations et certifications de travail. Avec le portage salarial, vous bénéficiez ainsi d’un important gain de temps pour vous concentrer sur l’activité et le réseau professionnels.

Le salarié porté : un entrepreneur sans prise de risque

Il n’est pas rare de voir des entrepreneurs sans missions et sans revenus à certains moments de leur carrière, surtout au début. Sans exigence de statut juridique, le portage salarial permet de s’assurer un minimum de revenus à temps plein.
L’activité commence dans l’entreprise de portage dès que vous décrochez votre première mission (pas besoin d’effectuer d’importantes démarches administratives). En cas de cessation d’activité, le salarié porté est exempté des procédures de liquidation.

Les inconvénients du portage salarial

Malgré ses nombreux avantages, le portage salarial présente aussi un certain nombre de contraintes qu’il importe de mettre en exergue.

Le droit de regard de la société de portage sur les activités

Les entreprises de portage salarial prélèvent des frais de gestion (entre 7 et 10 % du chiffre d’affaires) chez chaque travailleur. Celles-ci interviennent également dans les négociations des missions de leurs collaborateurs en agence comme à distance.
Le salarié porté a donc des comptes à rendre à sa structure de base sur la fixation de ses tarifs. En outre, la réglementation qui régit l’activité de portage salarial comporte quelques points qui interpellent et encadrent les actions du travailleur indépendant.

Des tarifs et cotisations assez élevés

Pour les travailleurs indépendants, il est plus facile de pratiquer des tarifs avantageux dans l’optique d’obtenir le maximum de missions possibles. Cette politique de low cost n’est cependant pas possible chez les salariés portés.
La société de portage salarial impose en effet un montant minimum sur les prestations. Cette situation d’imposition élève les tarifs de ces entreprises. C’est aussi le cas des cotisations sociales qui sont souvent moins avantageuses pour les salariés portés. Le coût du portage salarial composé des commissions prélevées, de cotisations patronales et salariales s’avère aussi très important.

L’inadaptation du portage salarial à toutes les activités

Certaines activités et notamment les métiers de service à la personne ne peuvent pas évoluer dans un système de portage salarial. Il en est de même pour les activités de négociation et les achats et ventes de marchandises. La majorité des métiers réglementés comme ceux des avocats, notaires et comptables en sont également exclus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.