Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est une nouvelle forme d’emploi qui connait un véritable succès depuis près de nombreuses années. À mi-chemin entre le salariat et l’entrepreneuriat, il a su séduire de nombreux travailleurs et entreprises. Son succès est notamment dû au fait qu’il permet aux travailleurs de mener une activité professionnelle tout en conservant leur statut de salarié, donc leur couverture sociale. Vous avez entendu parler du portage salarial et vous aimerez en apprendre plus sur cette nouvelle forme d’emploi ? Qu’est-ce que le portage salarial et de quelle manière fonctionne-t-il ?

Le portage salarial : qu’est-ce que c’est ?

Le portage salarial est une forme d’emploi qui se base sur une relation tripartite entre un travailleur porté, une société de portage et une entreprise cliente. Ce système permet à un consultant indépendant de proposer ses services à un client, et ce, sans créer sa propre entreprise. Cela est possible grâce à l’intervention de la société de portage qui se charge de gérer tous les aspects administratifs, juridiques et financiers du contrat.

La société de portage joue ainsi le rôle de tiers employeur pour le travailleur porté et d’intermédiaire pour l’entreprise cliente. Cette dernière paiera donc le prix de la prestation à la société de portage qui à son tour transformera le chiffre d’affaires généré en salaire pour le travailleur.

Pourquoi faire une simulation avant de se lancer en portage salarial ?

Si vous envisagez de vous lancer dans cette nouvelle forme d’emploi, il est important d’effectuer avant une simulation en ligne pour avoir une idée de votre salaire en tant que travailleur porté. En effet, la rémunération en portage salarial dépend du chiffre d’affaires réalisé. De ce chiffre d’affaires seront déduits les impôts et taxes, de même que le coût du portage salarial. De plus, la loi définit un salaire minimum pour les salariés en portage. Si vous fixez des honoraires trop bas, vous risquez de vous retrouver avec une rémunération insignifiante.

Effectuer une simulation vous permettra de fixer un taux journalier moyen adéquat pour la facturation de vos honoraires. Cela vous permettra également d’avoir un aperçu de ce que vous pourrez gagner en portage salarial. Vous saurez ainsi si le portage salarial est une forme d’emploi qui vous sera avantageuse ou non sur le court et long terme.

Pour effectuer une simulation de portage salarial, vous aurez besoin de plusieurs éléments dont les plus importantes sont : votre taux journalier moyen, les charges sociales et les frais de gestion de la société de portage, et enfin les frais de mission et de fonctionnement.

Comment est calculée la rémunération d’un salarié porté ?

Le fonctionnement financier du portage salarial est assez simple. Tout d’abord, la société de portage salarial facture à l’entreprise cliente des honoraires. Ces honoraires sont ceux établis entre l’entreprise cliente et le travailleur autonome. L’entreprise cliente verse donc les honoraires à la société de portage qui se charge à son tour de les reverser au salarié porté sous forme de salaire.

Le salarié ne touche pas la totalité des honoraires. La société de portage déduit d’abord les cotisations sociales, les charges patronales, de même que les frais de gestion de la société de portage. Le coût de portage salarial est d’environ 10 % du chiffre d’affaires hors taxe. Ce coût peut toutefois varier selon la société de portage. Le salarié recevra donc sa rémunération et son bulletin de paie lorsque toutes ces charges seront prélevées du chiffre d’affaires réalisé.

portage salarial, estimer son salaire

Comment fonctionne le portage salarial ?

Avant de vous lancer dans le portage salarial, il est important que vous en appreniez un peu plus sur son fonctionnement. Le déroulement d’une mission de portage salarial s’effectue selon les étapes suivantes :

La prospection et la négociation commerciale

Au cours de cette étape, le consultant porté autonome effectue une prospection afin de trouver une société susceptible de solliciter ses services. Une fois qu’il l’a trouvée, il discute avec l’entreprise cliente du tarif, ils définissent une durée de travail de même que les objectifs de la prestation à effectuer.

Le contrat de travail

Le portage salarial est une relation contractuelle qui est bâtie sur trois différents contrats que sont :

  • Le contrat de mission : ce contrat est conclu entre les trois parties que sont le salarié porté, l’entreprise de portage et l’entreprise client. Le contrat de mission inclut plusieurs éléments que sont la nature de la mission, sa durée, le montant des prestations, le délai et les modalités du paiement, les frais de mission, les responsabilités juridiques et les frais professionnels.
  • La convention de portage : cette convention définit les termes de la collaboration entre le travailleur porté et l’entreprise de portage. La rémunération du salarié, les honoraires perçus par la société et la recherche de mission sont des éléments mentionnés dans cette convention.
  • Le contrat de travail : il ne peut être signé que lorsque les deux documents précédents ont été signés.

Si la négociation commerciale aboutit à une entente, un contrat de travail peut être alors signé. La signature de ce contrat tiendra bien sûr compte de tous les éléments établis lors de la négociation. Enfin, il faut préciser que deux types de contrats sont possibles en portage salarial : le contrat à durée déterminée (CDD) et le contrat à durée indéterminée (CDI). Le CDD est idéal en cas de mission de courte durée sans visibilité sur la suite de l’activité. Le CDI est recommandé lorsque le consultant a plusieurs clients ou lorsqu’il a une certaine visibilité sur la suite de son activité.

La mission

Une fois le contrat signé, le travailleur porté réalise la tâche qui lui a été confiée en fonction du cahier de charge établi. La société de portage facturera ensuite les honoraires au client.

Travailleur indépendant

Quels sont les avantages et les inconvénients du portage salarial ?

Le portage salarial rencontre un grand succès. Ce succès est principalement dû aux nombreux avantages qu’il présente.

Les avantages du portage salarial

Le premier avantage du portage salarial est qu’il permet aux travailleurs indépendants de bénéficier à la fois des avantages de l’entrepreneuriat et du salariat. Ensuite, son fonctionnement est assez simple et le travailleur n’a pas à se soucier des démarches administratives, commerciales et comptables qui sont à la charge de la socialisation de portage.

De plus, le travailleur est libre d’effectuer ses missions en toute autonomie sans l’ingérence de la société de portage. Il bénéficie également de la protection sociale puisqu’il a un statut de salarié. Enfin, le portage salarial offre au salarié porté de nombreux mécanismes pour optimiser ses revenus.

Les inconvénients du portage salarial

Bien que très avantageux, le portage salarial présente aussi quelques inconvénients. Tout d’abord, il n’est pas ouvert à toutes les activités et convient uniquement aux activités de services. Ensuite, le portage salarial a un coût. La société de portage doit en effet prélever des frais de gestion du chiffre d’affaires réalisé.

Enfin, pour que le portage salarial soit avantageux, le travailleur doit générer un minimum de chiffres d’affaires afin que la société de portage puisse être en mesure de lui verser la rémunération minimale imposée par la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.