Ville canada

Quel visa pour travailler au canada ?

Chaque année, le Canada accueille des milliers de travailleurs étrangers sur son territoire. Pour obtenir la résidence permanente, ceux-ci doivent, pour la majorité d’entre eux, détenir un visa travail. En tant que document administratif, ce dernier est une pièce qui prouve la légitimité du travail effectué. Si vous envisagez donc d’aller travailler au Canada, vous devez notamment en apprendre plus sur le type de visa qui vous conviendrait le mieux.

Les différents types de visa travail

À l’image du passeport, le visa travail est une pièce indispensable pour les travailleurs étrangers. Encore appelé permis de travail, il se présente comme une autorisation délivrée aux étrangers qui ont une offre d’emploi sur le territoire canadien. En son absence, il est impossible de prouver la légitimité d’un travailleur étranger au Canada. De manière générale, la nature des visas délivrés au Canada dépend du secteur d’activité des travailleurs. Ainsi, deux catégories de permis de travail sont délivrées sur le territoire canadien :

Le permis de travail ouvert

Le permis de travail ouvert est une pièce qui vous permet d’offrir vos services à n’importe quel employeur au Canada. Bien entendu, les entreprises qui proposent des prestations et services douteux ne font pas partie du lot. Par ailleurs, il faut réunir certaines conditions pour faire une demande de permis de travail ouvert :

  • La mise en conformité sur le plan sanitaire ;
  • L’éligibilité aux compétences linguistiques, à l’assurance et aux données biométriques ;
  • L’absence d’antécédents judiciaires ;
  • Une bonne situation financière (ressource financière capable de couvrir la durée du séjour), etc.

Le permis de travail fermé

Comme l’indique son nom, le permis de travail fermé est une autorisation restreinte. Contrairement au permis ouvert, il vous lie à un seul employeur. Vous ne pouvez donc y prétendre si vous n’aviez pas auparavant obtenu une offre d’emploi concrète. Les conditions qu’il faut nécessairement réunir avant l’obtention de ce type de permis sont :

  • Énoncer clairement la période de travail ;
  • Donner le nom de l’employeur ;
  • Relever le lieu de travail…

Les emplois qui ne nécessitent pas de visa

Au Canada, certains emplois ne requièrent pas la détention d’un visa travail. À cet effet, toutes les activités qui se rapportent aux métiers suivants sont concernées :

  • Organisateur de congrès ;
  • Conférencier ;
  • Juge ;
  • Artiste de scène ;
  • Investigateur ;
  • Membre d’équipage ;
  • Visiteur commercial ;
  • Enquêteur ;
  • Athlète ;
  • Militaire ;
  • Entraîneur ;
  • Arbitre ;
  • Inspecteur ;
  • Témoin expert ;
  • Journaliste ;
  • Étudiant ;
  • Membre d’une équipe de presses, etc.

En dehors de ces métiers, les emplois à caractère temporaire ne nécessitent pas non plus de visa travail. Autrement dit, vous n’avez pas besoin d’un permis de travail, si vous souhaitez exercer un travail à court terme sur l’ensemble du territoire canadien.

L’Expérience Internationale Canada (EIC) pour les emplois temporaires

Pour effectuer un travail temporaire au Canada, vous pouvez faire une demande d’Expérience Internationale Canada (EIC). En tant qu’initiative de l’État canadien, cette alternative est offerte aux ressortissants belges ou français. Elle donne accès à trois types de permis :

Le jeune professionnel

Le permis jeune professionnel concerne les personnes qui souhaitent connaître une expérience professionnelle complète sur le territoire canadien.

Le stage coop international

Le stage coop international est un permis destiné aux étudiants. Il leur offre la possibilité d’effectuer les stages qui sont intégrés dans leur cursus universitaire.

Le visa vacances-travail

Cette catégorie de permis convient aux personnes qui souhaitent financer leurs vacances tout en travaillant sur le territoire canadien.

Pour présenter une demande d’EIC aux services de l’immigration canadienne, il faut nécessairement réunir certaines conditions d’éligibilité :

  • Avoir un âge compris entre 18 et 31 ans (si vous êtes Belge) ou 18 et 36 ans (si vous êtes Français) ;
  • Avoir un passeport belge ou français (valide jusqu’à la fin de votre séjour) ;
  • Être en mesure de justifier l’état de ses ressources financières ;
  • Avoir une assurance médicale pour couvrir les maladies et les accidents ;
  • N’avoir jamais obtenu un visa vacances-travail Canada dans le passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.