Un commerce ambulant

Commerce ambulant (non sédentaire) : Définition, formalités, avantages, inconvénients

L’exercice d’une activité commerciale ne se fait pas exclusivement dans un local fixe. La forme non sédentaire du commerce existe également et est règlementée. Il s’agit en effet du commerce ambulant qui peut être pratiquée par toute personne qui le désire. Répondant à une définition, elle est soumise à certaines formalités. Il importe de souligner que ce type de commerce présente aussi bien des avantages que des inconvénients.

C’est quoi un commerce ambulant ?

Le commerce ambulant est une activité dont la particularité consiste en la vente des biens à travers des itinéraires. Qu’il s’agisse de produits ou de services, cette vente itinérante se fait dans divers lieux des espaces publics. Les types de biens et services sont variés à l’instar de la restauration à emporter : les food trucks, les camions aménagés pour l’épicerie ou pour les boulangers itinérants.

Le commerce ambulant consiste également en la vente de biens dans les foires, les salons, les marchés ou simplement sur la voie publique. Encore appelé commerce non sédentaire, il peut porter sur n’importe quel type d’activité. Ce métier connait de plus en plus une révolution et s’étend à plusieurs domaines.

En plus des métiers de bouche, il n’est pas rare de découvrir un salon de coiffure ambulant, une librairie ou un prestataire de la décoration ambulants. Les clients ne sont plus obligés de se déplacer pour certains services. Les commerçants ambulants prennent l’engagement de venir plutôt à eux.

Voir nos 4 idées de commerce ambulant rentable !!

Quelles sont les formalités pour devenir marchand ambulant ?

Avant d’exercer en tant que marchand ambulant, toute personne intéressée doit remplir certaines formalités. Il est avant tout un commerçant ordinaire et doit, à ce titre faire l’objet d’une immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS), au RM ou être déclarée en tant que micro-entrepreneur. Autrement dit, le commerçant ambulant doit avoir un statut juridique étant donné que son activité est réglementée.

Par ailleurs, en fonction de l’activité à mener, le marchand ambulant doit se faire délivrer une carte. Il s’agit de la carte d’activité commerciale ou artisanale ambulante. Elle n’est pas impérative dans tous les cas. En effet, cette carte est obligatoire pour les commerçants qui se déplacent en dehors de leur commune de domiciliation professionnelle. Elle est délivrée à la demande du commerçant par le Centre des Formalités des Entreprise (CFE).

La demande de carte se fait à travers un formulaire de déclaration préalable. Certains commerçants, même avec le titre d’ambulant sont exonérés de cette carte. Ce sont : les artistes vendant des œuvres sur la voie publique, les commerçants ayant un emplacement fixe sur des marchés et pour lequel ils paient, ceux qui se déplacent au domicile de leurs clients, etc. La carte de commerce ambulant est renouvelable au terme de chaque durée de 4 ans.

En dehors de cette carte, le marchand ambulant doit remplir une autre formalité importante. En effet, cette qualité requiert d’obtenir auprès des autorités compétentes, l’autorisation d’occupation temporaire (AOT) de l’espace public. La carte ambulante à elle seule ne suffit donc pas pour vendre sur la voie publique.

Quels sont les avantages du commerce ambulant ?

Les avantages du commerce ambulant sont nombreux. Tout d’abord, les charges de ces commerçants sont amoindries. En effet, ils ne sont pas obligés de louer un local commercial. Leur activité en itinérance se fait avec un camion équipé pour la cause. Selon l’activité envisagée, le camion comporte tout le matériel nécessaire pour satisfaire les clients. De nouveau à la mode, il est plus que tendance.

L’autre avantage de cette activité commerciale est que l’investissement de départ est moindre que pour un commerce ordinaire. Cela facilite beaucoup le lancement des activités avec peu de moyens. En plus, ces marchands ambulants peuvent surtout profiter de leur liberté. Leur système de communication est surtout le bouche-à-oreille, et parait parfois plus efficace que les gros moyens moderne de marketing.

Par ailleurs, le commerce ambulant profite aux personnes vivant dans des zones reculées. Ces dernières peuvent donc se faire livrer des produits ou bénéficier d’une prestation sans devoir parcourir une longue distance. Tel est également le cas des endroits qui ne disposent pas de certains services. Il en est ainsi car le commerce ambulant n’existe pas seulement dans les villes. Les zones rurales sont également desservies par cette activité.

Quels sont les inconvénients du commerce ambulant ?

À première vue, le commerce itinéraire parait offrir des avantages surtout en matière de charges à supporter. Cependant, certains marchands ambulants n’y trouvent pas beaucoup de différences. En cumulant les frais de carburant, l’entretien du camion ou encore les frais d’assurance et d’emplacement, cela revient presque au prix du loyer dans une ville. D’autres inconvénients sont aussi à noter pour cette activité.

Au début de son activité ambulante, il est un peu difficile au marchand ambulant de se faire connaître. Étant entendu qu’il ne dispose pas d’un local et d’une enseigne qui pourraient attirer de potentiels clients, il doit procéder autrement. Le commerçant opte pour la communication traditionnelle (le bouche à oreille), qui parfois prend du temps à toucher les prospects.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.