Infographie du cycle en V

Cycle en V pour la gestion de projet : c’est quoi ?

Le processus de gestion d’un projet peut-être fastidieux et inefficace sans une vue sur chaque étape menant à la concrétisation. Le cycle en V fait partie des modèles de gestion de projets permettant de connaître à l’avance toutes les parties du projet et l’implication de chacune d’elles.

Cycle en V : Définition et historique

Issu d’une amélioration continue du modèle en cascade, le modèle de gestion du cycle en V est une représentation graphique en forme de V.

  • La branche descendante du V présente les différentes étapes de conception du produit depuis la phase d’analyse des besoins à la conception effective du produit.
  • La branche ascendante, elle, récapitule le processus de validation des instructions de la phase de conception.

Chaque étape de conception est mise en relation avec une étape de validation.

Modèle mis en place en 1980 pour les projets du secteur de l’industrie, le modèle s’est peu à peu propagé dans tous les autres secteurs. Le choix de la lettre V fait référence à la vision de l’équipe par rapport au projet en cours. Les données sont connues avec exactitude pour fournir le produit le plus conforme possible aux besoins du client.

Quand utiliser le cycle en V ?

L’utilisation du cycle de projet en V suppose une connaissance préalable bien précise des attentes et besoins du client à livrer. Ainsi, pour les projets nécessitant de la flexibilité avec des possibilités de changement au niveau des besoins à prendre en compte, ce cycle n’est donc pas approprié.

Faites recours au cycle de projet en V pour des projets dont les exigences en termes de qualité et d’utilisation sont fournies dès le départ. Également pour les projets dont le cahier de charges ne risque aucune modification en cours de route.

Les différentes parties du cycle en V

Le diagramme en V de la gestion de projet comporte 2 phases représentées par les deux branches du « V » : la conception et la réalisation. Ces deux phases sont déclinées séparées par une phase intermédiaire, la Réalisation, représentée par la base du « V ». Contrairement à d’autres méthodes de gestion comme celui en cascade, le cycle en V ne permet pas un retour sur des étapes passées. Il est adapté au cas où les besoins sont clairement et bien définis depuis le départ.

L’analyse des besoins

C’est une étape indispensable et la plus importante avant de commencer les activités du projet. À ce niveau, toutes les parties prenantes s’entendent sur les besoins réels et attentes des bénéficiaires finaux. L’analyse des besoins permet de clarifier les rôles dont le projet a besoin, la charge salariale, les ressources matérielles, humaines, financières et le temps nécessaires pour aboutir au résultat attendu par le client. C’est également à cette étape qu’on évalue la faisabilité technico-économique du projet. Les parties prenantes s’entendent sur la gouvernance du projet, tous les autres besoins. Tout cela est consigné dans un document.

Les spécifications

C’est à cette étape que le cahier de charges fonctionnel du projet est rédigé. Dans ce document, sont détaillées toutes les activités à réaliser en suivant les demandes exactes du client sans préciser les différents moyens qui seront utilisés.

La conception générale

C’est l’étape où les inscriptions du cahier de charges fonctionnel sont déclinées en spécifications techniques. Le chef projet peut dès lors évaluer les besoins techniques et financiers liés à la réalisation des activités. Toute la technologie nécessaire est connue. Si en ce moment, l’équipe se retrouve face à des problèmes qui pourraient bloquer l’évolution du projet et la réalisation du produit, le chef projet peut décider de modifier le cahier de charges.

La conception détaillée

Ici, on détaille précisément tous les matériels, ressources et composants qui entreront dans la réalisation du produit aux normes prescrites par le client. Un nouveau document est élaboré pour la phase de conception détaillée. Il renseigne sur tous les composants et leurs interactions dans le processus de production. Après cela, la réalisation proprement dite peut commencer.

La réalisation

C’est la phase intermédiaire du cycle en V. C’est la base du V. Tous les composants nécessaires à la réalisation et mentionnés lors de la phase de conception sont conçus ou acquis. Ensuite, l’équipe de projet peut passer à l’assemblage selon les normes décrites dans le document de conception pour aboutir au résultat attendu par le commanditaire.

La validation

C’est la dernière phase du cycle de projet, au cours de laquelle, il faut s’assurer de la qualité et conformité de la réalisation. Elle est constituée d’une succession de tests dont les tests unitaires, d’intégration et de validation.

Les tests unitaires

Ils interviennent sur la phase de conception détaillée. Les techniciens ayant mis au point les instructions à suivre pour la réalisation s’assurent que ces instructions sont effectivement appropriées. Ils vérifient qu’il n’y a rien à modifier et que le produit réalisé selon ces instructions fonctionnera normalement selon les besoins des bénéficiaires finaux.

Les tests d’intégration

Ils interviennent sur le produit fini et sont constitués d’essais techniques et fonctionnels. Ces essais ont pour objectif de vérifier la conformité du produit avec le cahier de charges édité à la phase de conception fonctionnelle. C’est l’étape à laquelle, les techniciens vérifient que les interactions entre les composants fonctionnent normalement et donnent le résultat attendu.

Les tests de validation

Ces tests sont réalisés par les bénéficiaires finaux. Ils ont pour objectif de vérifier les données de la phase de spécification. Les bénéficiaires sont mis en situation réelle et utilisent le produit. On peut ainsi déduire si les fonctionnalités correspondent bien aux spécifications fonctionnelles définies au départ.

Le test d’acceptation

Le test d’acceptation ou recette fonctionnelle est le test ultime. Il s’agit du test qui consacre la réussite du projet. Il est effectué par le client lui-même. Celui-ci vérifie que le produit respectera effectivement les attentes et besoins qu’il a exprimés à la phase d’analyse de besoins. Une fois la conformité de la réalisation avec les attentes des clients et les besoins des bénéficiaires finaux confirmée, le cycle du projet prend fin. La production peut alors commencer.

Quelle différence entre la méthode agile et le cycle en V ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.