Elevator pitch : C’est Quoi ? Nos conseils pour le réussir

L’entrepreneur ou la startup est toujours dans la quête de financement ou autres types d’appui pour la réussite de son projet. L’elevator pitch est l’un des outils privilégiés qu’il se doit de maîtriser pour convaincre les potentiels bailleurs de fonds. Pourtant, si l’importance de l’elevator pitch n’est plus à démontrer, sa prise en main reste difficile pour bon nombre de porteurs de projets.

Qu’est-ce qu’un elevator pitch ?

En français, «discours d’ascenseur», l’elevator pitch fait référence à une présentation orale concise et rapide à l’image d’un tour en ascenseur. En effet, on considère que l’investisseur ou le partenaire qui se tient en face du porteur de projet a très peu de temps à accorder à ce dernier. L’entrepreneur doit donc présenter, en un temps record, son entreprise ou son projet, sa personne et faire ressortir les atouts du projet afin de convaincre les potentiels investisseurs. La durée d’un elevator pitch est, en général, de 30 secondes, mais peut aller à 60 dans certains contextes.

Lorsqu’on pitche son idée de projet, l’objectif est de présenter les points les plus importants pouvant donner envie à l’interlocuteur d’en savoir plus.

La structure d’un elevator pitch

L’entrepreneur doit garder à l’esprit que son pitch doit être convaincant et capter l’attention de tous ceux qu’il veut voir passer à l’action à la fin de sa présentation, tout en restant dans le temps imparti. Pour cela, la structure à suivre est simple : trouver un début accrocheur, se présenter, présenter le projet de création d’entreprise et ses potentiels, présenter le business model de son projet, terminer sur un appel à l’action.

Le début accrocheur

Il peut s’agir d’une discussion imaginaire, d’une anecdote, d’une statistique ou d’une question ou autre. Quelle que soit la méthode utilisée, l’objectif ici est de retenir l’attention des auditeurs. Vous devez être assez convaincant pour donner envie de vouloir écouter attentivement la suite.

Se présenter

Il ne s’agit pas ici de décliner son identité par son nom et prénom. Le porteur de projet parle ici de son potentiel personnel. Les atouts en termes de savoir, savoir-faire et savoir-être qui font de lui la personne idéale pour son projet. Si vous devez parler de votre expérience professionnelle, choisissez uniquement les éléments ayant rapport au projet.

Présenter le projet et le business model

Parlez maintenant de votre idée ou de votre entreprise. Faites valoir les atouts de votre business-model. Présentez en quoi consiste les activités à mettre en œuvre, l’impact que pourrait avoir le projet mais surtout la manière dont vous pensez faire du profit.

L’appel à l’action

C’est une formule utilisée à la fin du discours pour finir d’impressionner l’auditoire. Mais, c’est surtout le moment du pitch où vous avez la chance d’impliquer l’auditoire pour qu’il ait l’impression de faire partie intégrante de votre projet.

En utilisant soit une anecdote, une histoire, une blague ou autre, le présentateur met les spectateurs dans une posture d’engagement. Ils s’engagent à faire du projet une réalité.

Comment faire un bon elevator pitch ? Nos conseils

La réussite d’un elevator pitch, comme vous l’aurez compris, ne repose pas sur un business plan bien écrit, mais sur l’interaction, principalement non verbale avec l’interlocuteur. Tout est mis en œuvre pour réussir à impressionner et dans le meilleur des cas les convaincre à passer à l’action. Par ailleurs, il est important de répéter plusieurs fois son pitch avant le jour de la présentation. Plus vous vous appropriez le discours, mieux vous incarnez son contenu et convainquez plus facilement l’auditoire.

Afin de réussir ce tour, la première étape est de maîtriser son projet et sa vision au point de pouvoir l’expliquer à un enfant et se faire comprendre de celui-ci. La seconde étape est de réunir le maximum d’informations sur les centres d’intérêt des investisseurs. Cela vous permet de choisir ceux qui sont le plus adaptés. Vous devez également vous baser sur ces informations pour mettre en avant les atouts de votre projet de façon à accroître l’intérêt des bailleurs. Enfin

Quelle est la différence entre un pitch deck et un élévateur pitch ?

Souvent confondu à l’elevator pitch, le pitch desk est également un exercice de présentation orale rapide pour start-up et entrepreneurs. Tandis que l’elevator pitch se fait sans support, face à l’auditoire, le pitch desk lui, se fait à l’aide d’un fichier électronique. Après avoir préparé son pitch, l’entrepreneur prépare un fichier PowerPoint illustratif du contenu de son discours.

L’objectif est d’associer une image à vos dires et rapprocher les interlocuteurs encore plus de votre message. On se sert, à cet effet, d’images, de graphiques et de textes adaptés à la présentation du projet. L’auditoire peut imaginer et vivre la présentation, pour les plus sensibles, avec plus de précisions, les résultats du projet entrepreneurial. Cette formule permettrait de convaincre plusieurs potentiels investisseurs lorsqu’elle est effectuée avec tact.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.